comportements finances

Il y a tout un tas de comportements qui définissent notre vie financière depuis qu’on est jeune jusqu’à aujourd’hui. Ces comportements sont des habitudes bien ancrées dans nos valeurs, et sont souvent appliquées sans réfléchir. Aujourd’hui, je vous offre un petit aperçu de ces comportements impulsifs qui ne nous aident pas vraiment à être responsables.


Le besoin d’abondance

L’humain par nature a besoin de ressentir que tous ses besoins seront comblés. Dès lors qu’il a appris a accumuler des ressources, l’homme n’a jamais pu résister au fait de prévoir en avance. Cette aversion à l’inconfort se ressent aujourd’hui même par rapport à des objets non-nécessaires comme les vêtements ou les ustensiles de cuisine par exemple.

L’envie d’avoir des surprises

Nous aimons recevoir des petites surprises, rien de surprenant là dessus. Ces surprises peuvent venir sous forme de cadeaux de la part des autres, mais il est aussi commun de s’offrir à soi-même des cadeaux. De nos jours, les gens s’offrent des récompenses pour avoir bossé, ou pour avoir survécu une dure semaine. Certaines fois, la récompense est démesurée par rapport à l’effort qu'on fournit. Il est important de se faire plaisir, mais il existe d’autres manières de se faire plaisir que de s’offrir des objets.

L’envie de variété

Même si nous sommes des créatures d’habitude, c’est la variété qui nous stimule au quotidien. Nous avons besoin d’une certaine diversité pour être stimulé. Il est clair toutefois que certains prennent la notion de variété trop au sérieux. Ce critère touche beaucoup les femmes et leur garde-robe, mais ça peut aussi toucher celles qui ne s’habillent pas. Il y a encore dix ans, la folie des Tupperware s’était emparé des trentenaires. Aujourd'hui, ça touche beaucoup à la mode, à la papeterie, ou encore à la déco.

L’aversion au manque

Ce principe ressemble au besoin d’abondance, mais pris dans l’autre sens, il s’agit d’une toute autre notion. L’aversion au manque est quand les gens ont tellement peur de manquer d’un item qu’ils décident de faire des stocks de cet item. Je connais des gens qui font des stock de shampooing, de démaquillant, ou encore de coton-tige. L’envie de faire des stocks encourage les gens à acheter des choses dont ils n’ont pas besoin pour palier ce manque.

L’envie d’une preuve de statut

Comme les mots l’expliquent déjà, cette envie repose sur le besoin d’établir son statut à travers ses biens. Dit comme ça, vous ne vous sentez pas concerné, mais voyons quelques comportements banals qui reflètent bien cette habitude : ça peut passer par le fait d’acheter des Starbucks tous les jours pour vivre « a l’américaine », ou par aller boire des cocktails chers entre copines pour « se sentir adulte ». Comme quoi nous faisons tous au moins une chose pour rentrer dans un moule quelconque.

Notez cet article


Si vous avez aimé cet article, épinglez le sur Pinterest en survolant l'image.

 


 

Une réflexion au sujet de « Ces Comportements qui Affectent Nos Finances. »

  1. […] À lire : Ces comportements qui affectent vos finances […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *