idées échouent

Bien, bien, bien, après vous avoir parlé de mon programme pour 2019, je pense qu’il est largement temps de rentrer dans le vif du thème de cette année : comment FAIRE de l’argent.  Mais tout commence par une idée. Cette étape 0 est selon moi la plus difficile et la plus importante à la fois. Plus de 50% des idées échouent pendant la première année.

Partez sur la mauvaise idée et vous pouvez être sûr que vos efforts ne seront pas à la hauteur de vos espérances. Pire, que vous y investissiez de l’argent sans rien récupérer rien derrière. Je vais vous expliquer dans cet article comment choisir votre idée d’activité. Quels paramètres prendre en compte pour savoir si ce sera une idée rentable ou pas? Comment s’assurer de gagner de l’argent grâce à ça?

Disons que la majorité des projets échouent dans la première année pour diverses raisons que nous allons voir tout de suite. Croyez-moi, les meilleures idées ne proviennent pas forcement des gens qui sont intellectuellement doués. C’est bien pour ça que tout le monde a sa chance. Voilà pourquoi plus de la moitié des projets échouent et comment faire pour que le votre n’’en fasse pas partie ?


Les ressources sont sous-estimées

Je pense que beaucoup d’idées tombent à l’eau parce que les gens se lancent sans se poser les questions suivantes  :

« Est-ce que j’ai assez de temps pour réaliser mon projet? » . Et si la réponse est NON (ce qui est souvent le cas admettons-le) « Est-ce que je suis prêt à libérer x heures par jour pour ce projet? ». 

« Est-ce que j’ai les compétences de base pour commencer ce projet? ». Par exemple, si vous ne savez pas créer un site, mais que votre activité dépend entièrement de ça, vous risquez de passer les premiers mois de votre projet à apprendre. Bien sûr, ce n’est pas grave en soi, mais ça peut en décourager plus d’un. Beaucoup de compétences peuvent être techniques, et la seule barrière entre vous et celles-ci est mentale, car tout s’apprend finalement.

« Est-ce que j’ai besoin d’un budget pour commencer? ». L’investissement initial est un vrai piège pour les débutants. Si vous voulez vendre des produits réels (par opposition à des produits virtuels), savez-vous l’inventaire initial que vous devez avoir et donc la dépense initiale?. Je déconseillerai à n’importe qui de constituer un important inventaire sans être sûr de vendre au moins 80% des produits. 

Un plan abstrait et aléatoire pour ton idée

Il est difficile de savoir ce qu’il faut faire et quand le faire. Même moi qui suis super organisée, j’ai eu le plus grand mal du monde à m'y retrouver quand j’ai décidé de proposer des formations en plus de ma chaîne youtube. J’ai libéré du temps pour me concentrer dessus, mais pendant plusieurs semaines, j’étais incapable de savoir par où commencer, quelles priorités, etc…Puis comme beaucoup de tâches sont inter-dépendantes, on tourne vite en rond. 

Mon conseil est vraiment de faire un plan avec des boîtes et des flèches et d’identifier les noeuds ou les jalons. Par exemple, un jalon sera la création de votre site parce que vous ne pouvez pas commencer à écrire des articles, et/ou proposer vos produits sans. Et rien que pour créer le site, il vous faudra par exemple créer une palette, choisir un thème, faire un logo, designer les pages, etc…Ne soyez pas impressionné par la quantité de tâches, mais ne vous laissez pas non plus avoir en résumant les grosses tâches comme une seule étape. Une fois que vous avez ce dessin sous les yeux, il suffit de travailler dans l’ordre, une étape à la fois.

Ne pas prendre en compte le besoin autour de ton idée

S’il y a une erreur que beaucoup de gens font, c’est de chercher à faire un projet pour lequel il n’y a pas de besoin. Et c’est tentant, car on veut souvent parler de choses qu’on aime. Mais si personne n’achète, ce ne sera pas prêt d’être le cas.  Les gens se trompent aussi en pensant que parce qu’ils trouvent une idée cool, ça en fait forcement un besoin. Admettons par exemple que vous vouliez créer votre site de vente d’écharpes en tricot.

Posez-vous la question :  est-ce que les gens achètent ce genre de chose en 2019?. Si oui, qui achète et combien de produits par an? À quel prix ils achètent une écharpe, et quelle marge allez-vous vous faire quand vous vendrez à ce prix?. C’est le genre de situation où il ne faut pas être sur-optimiste sans preuve du contraire. Alors peut-être que vous allez voir x,y,z vendre leur écharpe en tricot sans soucis et que vous allez vous dire que c’est une idée rentable. Mais ce que j’ai appris avec le temps, c’est qu’on voit rarement la puissance que certaines marques ont au niveau des pubs. Ils ont souvent un budget important contre lequel aucun particulier ne peut se comparer. 

C’est là où les notions de marketing et l’utilisation de sondages peuvent être utiles. Bien sûr, parfois ça vaut le coup de tester une idée à petite échelle sans que cela ne vous prenne trop de temps et d’argent. C’est même une situation idéale pour commencer. Tous ces principes sont aussi valables pour les blogs ou contenu virtuels. 

Être trop généraliste dans ton idée

La phrase suivante est à noter en gras, italique, fluo : en voulant plaire à la majorité, on dessert en même temps ceux qui sont le plus susceptibles d’utiliser nos services. L’important n’est pas de savoir combien de gens regardent vos produits ou votre contenu, mais qui le fait?. Ce que j’ai pu constater c’est que plus le contenu est généraliste, moins les gens sont engagés. Les gens viendront aléatoirement voir votre site et prendront ce qu’ils ont à prendre avant de s’en aller (pour toujours?). L’erreur qu’on fait, c’est de chercher à convaincre ces gens qui de toute manière ne vont jamais acheter nos produits, ou ne vont jamais interagir avec notre contenu. 

En parallèle, ceux qui auraient pu se servir de notre contenu à 200% ne vont pas profiter de nos connaissances. Je le vois avec mes contenus sur le développement personnel (que j’ai cessé de faire d’ailleurs!). Chacun vient se servir, sans pour autant mettre en pratique quoi que ce soit. À l’inverse, sur sur l’argent, je peux  servir les gens qui sont réellement intéressés à changer les choses. C’est comme un resto j’ai envie de dire. Tu sais que tu vas manger moyennement bien dans un resto avec 46 000 plats à la carte (90% de surgelés). Tu vas donc mieux profiter quand tu vas dans un resto qui fait moins de choses mais mieux. 

Conclusion : cesser de vouloir plaire au plus grand nombre et chercher à servir les gens réellement motivés.

À lire : Comment gagner un revenu complémentaire

Mauvais timing

C’est une des raisons qui est aussi appelée « la chance » parfois. Mais il s’agit réellement de trouver le bon moment pour réaliser son projet. Certaines idées sont trop innovantes pour le marché et d’autres sont exposées à la mauvaise cible. Le résultat est le même : pas de ventes, pas d’engouement, gros flop. Le timing, c’est aussi rencontrer les bonnes personnes au bon moment. Un projet peut stagner pendant x mois, et soudain avoir une soudaine exposition qui lui donne beaucoup un succès phénoménal.

Bien sûr, il ne faut pas compter sur la chance. Mais on peut faire de son mieux pour avoir le plus de résultats. Cela permet aussi de relativiser si votre projet ne fonctionne pas sur un marché donné. Encore une fois, ça rejoint la notion de besoin à un temps donné, pour une cible donnée. Pas de besoin = pas de résultats.

Je pense que j’ai fait le tour de ces quelques échecs communs. Bien que non-exhaustive, ces paragraphes devraient aussi vous aider à savoir à quoi vous attendre. Je sais que beaucoup de gens ne veulent pas gagner de l’argent et veulent réaliser un projet gratuit. C’est tout à fait possible, mais les notions ci-dessus sont toujours valables car applicables à tout type de projet.

J'ai crée pour toi une mini formation qui a pour but de t'aider à trouver une idée et à l'évaluer. La formation "Trouvez l'idée", c'est par ici.

 


Tu as aimé cet article ? Ajoute-le comme épingle sur Pinterest en survolant l'image.

 


Pourquoi ton idée de projet va échouer ? Et comment l’empêcher ?
Notez cet article

Une réflexion au sujet de « Pourquoi ton idée de projet va échouer ? Et comment l’empêcher ? »

  1. […] À lire : Pourquoi ton idée de projet va échouer ? Et comment l’empêcher ? […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *