La Règle #1 en Finances Personnelles
[moy] ([pour]) 7 vote[s]

S’il y a des principes en finances personnelles, cette règle est la Sainte mère des règles. Pourtant, nous la connaissons tous cette fameuse règle et nous continuous à l’ignorer dans la vraie vie. Certains rigoleraient même à l’idée de lire ceci comme un principe fondateur. Parlons de cette fameuse règle et des applications .


Une règle mathématique avant tout

Donc partons du principe même de cette règle (et souvent la partie qui fait rire les personnes naives).

Une personne gagne 20 euros et une autre 15 euros…qui est la plus plus riche? 

On ne peut pas répondre à cette question sans avoir toutes les informations. Voilà la situation.Si elle gagne 20 euros et qu’elle en dépense 15, il reste 5 euros. Si elle gagne 15 euros, et qu’elle en dépense 7, il lui reste 8 euros. 

Appliquons cette même situation avec des vrais montants de salaires en multipliant  par 100.

Si elle gagne 2000 euros et qu’elle dépense 1500 euros, il en reste 500. Si elle gagne 1500 euros et qu’elle en dépense 700, il reste 800 euros.

La règle est la suivante : ce n’est pas ce que tu gagnes qui compte, mais ce que tu gardes.

Pourquoi cette règle n'est pas appliquée?

Les gens connaissent cette règle mais ne l’appliquent pas dans la vraie vie. Voici quelques exemples que rencontrés à travers Bliss & Benefits.

Une personne m’a une fois dit qu’elle travaillait à Paris pour gagner plus. Elle ne comprenait pas comment on pouvait économiser plus de 20% de son salaire dans cette situation. On a déjà un petit souci avec cette idée. Pourquoi travailler à Paris pour gagner plus si c’est pour ne pas pouvoir économiser plus?.

Je ne juge pas la décision de vivre à Paris, mais le manque de cohérence entre ces deux objectifs. Vivre dans les grandes villes en général implique de facto plus de dépenses : un coût de vie supérieur, et des dépenses liées aux activités que proposent les grandes villes. Si votre objectif est de pouvoir mettre plus d’argent de côté, il faut que vos revenus soient proportionnels aux style de vie imposé par ces grandes villes. 

Prenons un autre exemple d’une personne qui se plaignait de gagner le SMIC à Paris (oui encore Paris, mais ça pourrait être une autre grande ville). Je comprends que trouver un travail c’est dur, mais Paris est littéralement la pire ville pour y gagner le SMIC. Sauf si cette personne avait une OBLIGATION d’être à Paris, le SMIC est le même partout en France, et il aurait été plus judicieux de choisir une petite ville en province pour se laisser plus de liberté. 

Changer de vie = Changer de ville

Je sais que quand on se voit offrir un poste, on a du mal à dire dire non. C’est logique. Mais quand on a le choix, et si notre objectif est de pouvoir garder le plus d’argent possible et d’avoir un train de vie plus confortable, il faut faire ce petit calcul de coût de vie. Par expérience, je peux vous dire que j’économise autant dans ma petite ville de province que quand j’avais mon job Parisien, et cela même en gagnant plusieurs centaines d’euros en moins.

Ce qui a changé : mon coût de vie (et ma santé mentale au passage). Je comprends que certaines personnes aiment  le style de vie métropolitain, mais ça a un coût. Il reste une alternative qui est d’habiter dans les petites villes proches des grandes et de faire des allers-retours pour profiter de la vie, et garder un loyer bas. Parfois, le coût d’une abonnement SNCF/TER mensuel ou annuel peut être plus rentable que d’habiter dans ces grandes villes!. Encore une fois, tout dépend de votre objectif financier, et il y a toujours un compromis à faire.

À lire : La méthode 50-20-30 : Comment l'appliquer ?

Une règle de rentabilité

Cette même règle peut-être appliquée à des tas d’autres situations où la rentabilité est en jeu. Autre exemple : l’achat d’une voiture. Il faut se poser la question « est-ce rentable ?». Pour faire le calcul, il faut prendre en compte tous les coûts liés à la voiture (assurance, essence, perte de valeur avec le temps…). La praticité est souvent un facteur qui fait pencher la balance, et incite à acheter; or la praticité a un prix. Quand on commence a comprendre le principe de rentabilité qui découle de la règle des finances personnelles, on commence à tout analyser en fonction de ça.

C’est d’ailleurs comme ça que je résonne pour mes appareils électroniques ou mes meubles (je vous avais fait une vidéo la dessus d’ailleurs!) où je me dis : « À quel prix je peux revendre cet objet ? ». La règle reste la même, ce n’est pas le prix d’achat qui compte mais le prix de revente. Par exemple, je peux acheter une chaise chez Babou à 15 euros (font-ils des chaises? Je ne sais pas ). Je sais que je ne peux pas la revendre au dessus de 5 euros par la suite, car elle  n’a pas de valeur. J’achète une chaise chez Maisons du monde à 100 euros, je peux la revendre à 95 ou même 90 euros (si elle est en bon état) et je perds 5-10 euros seulement.

Le coût de vie optimisé

Un dernier exemple que je trouve pertinent de mentionner est celui des expats. Venant moi-même d'un pays où les expatriés arrivent en masse, je peux vous dire que leur calcul de rentabilité est vite fait. Vous verrez beaucoup de gens déménager dans des pays avec une monnaie plus faible (et qui sont accessoirement des petits paradis sur terre). Cependant ces gens vont dans ces pays en y gagnant un salaire européen avec des revenus en euros. Ils vivent une vie moyenne en France, mais deviennent les rois du monde, là-bas. Ces gens sont selon moi, ceux qui ont tout compris à la Sainte règle no.1.

Je pense que vous aurez bien compris que le salaire n'est pas toujours un bon indicateur pour optimiser ses finances. La règle « garder plus » est universelle et applicable à beaucoup de situations. Il faut y penser, et reprogrammer son esprit à penser dans ce sens si votre objectif est d’augmenter nos économies.


Si vous avez aimé cet article, épinglez le sur Pinterest en survolant l'image.


Une réflexion au sujet de « La Règle #1 en Finances Personnelles »

  1. trop vrai tes exemples de Paris!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *