vivre au dessus de ses moyens

Un des problèmes d’argent les plus récurrents est de vivre au dessus de ses moyens. Réduire ses dépenses, économiser, et ne pas dépenser plus que ce qu’on gagne sont des compétences à savoir maîtriser pour ne pas être endetté. Les personnes et les familles surendettées sont de plus en plus nombreuses. Certaines, parce qu’elles gagnent le SMIC, d’autres parce qu’elles dépenses sans réfléchir. J’ai eu l’occasion de regarder l’émission coûte que coûte diffusé sur M6; qui suit plusieurs familles qui sont endettées et qui vivent à découvert afin de les aider. J’ai décortiqué pour vous les 8 mauvaises habitudes financières de ces personnes “pauvres” pour que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs.

Il ne s’agit pas ici de faire une critique des pauvres. Certaines personnes font déjà leur maximum. On parle ici des personnes qui gagnent de revenus confortables mais qui dépensent trop, ou les personnes en difficulté qui vivent au dessus de leurs moyens. Dans tous les cas, on arrive au surendettement et au découverts constants. J’avais déjà écrit un article sur 6 manières dont vous gaspillez peut-être votre argent qui peut vous intéresser.

1.La consommation de fast-food

Les fast-foods comme le McDo ou le KFC coûtent en général peu cher. Toutefois, plus le menu est gros, plus le prix des fast-foods augmente ; un menu McDo complet avec boissons et dessert peut revenir à 12 euros. En 2017, le prix moyen d’un repas au fast -food était de 9 euros. Si on accumule tous les repas au fast-food, on peut vite arriver à de grosses sommes mensuelles. La nourriture est un des postes de dépenses les plus chers des foyers français. Un français dépense en moyenne 300 euros par mois soit 20% de son budget en nourriture.

Beaucoup de personnes endettées ou pauvres mangent souvent au fast-food pour ne pas avoir à cuisiner. Par paresse ou par ignorance, elles vont céder à la mal bouffe et vont chercher la facilité.  L’accès au fast-food est aussi plus facile avec la livraison par Deliveroo,etc…En France, le coût des dépenses lié à la mal bouffe est estimé à plus de 202 millions d’euros (dont 126 millions d’euros attribuables au manque d’activité physique). La consommation de fast-food va pénaliser le porte-monnaie mais aussi la santé.

2.Les achats impulsifs

Les personnes qui vivent au dessus de leurs moyens ont souvent tendance à faire des achats impulsifs. 58% des français ont avoué faire un achat sur un coup de tête : c’est 5 points de plus qu’en 2015 (Crédoc, 2017). Un des postes de dépense connus est l’habillement. Dans l’émission Coûte que Coûte, on voyait souvent des personnes (souvent des femmes) qui achetaient sans faire attention au prix. Les soldes sont un vrai piège pour les personnes accros au shopping. Elles achètent sans réel besoin et en quantité. La tentation est d’acheter en grande quantité du fast-fashion à prix cassé. Un t-shirt à 2 euros ne va pas peser lourd dans un budget, mais ce sont les dépenses cumulées qui coûtent cher. De manière générale, il est conseillé de s’attribuer un budget fixe pour les dépenses imprévues. De cette manière, on peut se faire plaisir avec des limites.

Parce que je sais qu’il n’est pas facile de ne pas céder à la tentation des achats compulsifs, je vous raconte par ici comment j’ai cessé de dépenser tout mon argent dans les vêtements.

3.Les collections

L’émission Coûte que Coûte a mis en avant une famille dont la mère collectionnait des figurines. Il est commun de retrouver chez les personnes avec des revenus modestes et vivant au dessus de leurs moyens des collections. Il faut savoir que faire une collection coûte cher. Que ce soit des collections de figurines que de vinyles de Johny, il y peu de collections qui sont viables financièrement. Pour qu’une collection soit une bonne décision financière, il faut que le coût de revente d’un objet soit supérieur au coût cumulé d’achat, de maintenance et de stockage de l’objet. Vous voyez bien que la plupart des collections ne sont pas financièrement viables et entrainent un endettement dans le vide.

Un des objets que les gens collectionnent facilement, ce sont les souvenirs de voyage. Ces objets, en plus de ne pas être toujours esthétiques, sont inutiles et prennent de la place. Prenez des photos à la place, ce sera toujours mieux.

4.L’électroménager

Malheureusement, les personnes en difficulté financière achètent beaucoup d’électroménager à fonction unique. Une crêpière, un gaufrier, le dernier Thermomix…sont des objets qui servent rarement au quotidien et qui coûtent plutôt cher. Le fait d’acheter des appareils à fonction unique provoque aussi de l’accumulation à la maison : une source de confusion mentale mauvaise pour les finances. Je vous conseille d’emprunter votre appareil électroménager à vos proches quand vous en avez besoin si vous l’utilisez ponctuellement.

Beaucoup de personnes dans l’émission Coûte que Coûte possédaient une immense télé voire plusieurs. Il est inadmissible de galèrer financièrement et de dépenser des sommes immenses dans ce type d’électroménager.

5.Les meubles de grande taille

Je pense que peu de personnes feront attention à ce détail, mais on retrouvera souvent des meubles de taille XXL chez les personnes vivant au dessus de leurs moyens. Elles auront un grand canapé, des grands placards, des grands meubles qui occupent le moindre espace vide de la pièce. Mon hypothèse est qu’elles associent le luxe ou le confort à la taille. Bien sûr, ce n’est pas le cas. Si la taille d’une pièce, n’est pas adapté à la taille des meubles, on se retrouve avec une maison laide qui coûte cher.

6.La beauté

Il est commun que les personnes vivant au dessus de leurs moyens accordent beaucoup d’importance à leur apparence. Ça va à l’encontre des priorités financières et de la rationalité. Un attribut que j’observe beaucoup, ce sont les ongles en gel ou en acrylique qui coûtent cher (souvent autour de 40 euros) et qui doivent être refaits régulièrement. De manière générale, ces personnes vont aussi dépenser leur argent dans les produits de beauté et dans leur coiffure.

Je vous parle de comment gérer votre budget beauté dans cet article. Je vous explique les astuces que j’utilise pour rester dans mon budget.

7.Les technologies récentes

Tout comme avec les multiples télévisions, les personnes qui vivent au dessus de leurs moyens accordent beaucoup d’importance au divertissement. Elles vont donc souvent s’acheter les derniers iPhones et les derniers gadgets électroniques. Bien sûr, on est encore une fois dans un cas où ce n’est pas rationnel d’un point de vue financier puisque plus le gadget est récent et plus il est cher.

Une des habitudes des personnes les plus riches du monde est de vivre de manière frugale avec des technologies fiables qui durent longtemps. Ceci est applicable aux téléphones comme aux voitures.

8.Les addictions

La cigarette est une addiction qui coûte plus cher aux personnes qui sont en difficulté financière parce qu’elle va constituer une plus grosse proportion de leurs revenus. Cette addiction touche toutes les classes sociales, mais elle a plus de conséquences financières sur celles au plus bas. J’ai encore entendu parler une personne qui dépensait l’équivalent d’un loyer dans la cigarette.

Il y a aussi l’addiction à la drogue, à l’alcool, au shopping sur internet…et elles auront aussi plus de conséquences qui sont en difficulté. Il n’y a pas de solution que d’arrêter ces addictions au plus vite, c’est une question de vie ou de mort (presque littéralement).

Vivre au dessus de ses moyens : 8 achats qu’il ne faut pas faire
[moy] ([pour]) 1 vote[s]


Si vous avez aimé cet article, épinglez-le sur Pinterest en survolant l'image.


 

 

Une réflexion au sujet de « Vivre au dessus de ses moyens : 8 achats qu’il ne faut pas faire »

  1. Je pense que la tendance vers le minimalisme a beaucoup aidé les gens à éviter tous ces achats sans se sentir frustrés. En tout cas pour ma part c’est ce qui m’a aidé à devenir plus consciente de ce que je dépense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *