Posted on Laisser un commentaire

Frugalité : les principes et règles pour l’appliquer

frugalité

Depuis le début du mois, je m’adonne à un challenge vu un peu partout : le février frugal. Un challenge c’est tout simplement un défi avec un objectif précis et des étapes. Le challenge dont je vous parle vient principalement des pays anglophones (est-ce qu’ils savent qu’il y a les soldes ici?), et que j’ai décidé de reprendre sur Bliss & Benefits parce qu’on touche aux finances, au minimalisme : deux thèmes que j’aime bien. Même si le challenge dure tout le mois de février, rien de vous empêche de le faire à un autre moment de l’année. Après tout, la frugalité est un style de vie. La challenge peut être vu comme une initiation.

J’ai voulu profiter du challenge février frugal pour partager un petit peu plus sur les choses que je fais au quotidien pour être plus frugale. Bon avant tout, l’adjectif frugal veut dire qui est simple et qui coûte peu cher. On voit donc une notion d’argent, mais aussi une notion de minimalisme. La frugalité, c’est de trouver la meilleure solution en utilisant le moins de moyens possible. C’est un peu comme quand vous faites la cuisine. Au lieu d’aller faire une recette pour laquelle vous n’avez que 50% des ingrédients, vous allez faire la recette pour laquelle vous avez entre 90 voire 100% des ingrédients. L’optimisation est à la base de cette idée de frugalité. 

Suite à cette petite explication, on va voir les grands principes de la frugalité, comment l’appliquer à votre vie, et quelles règles appliquer à votre mois frugal si vous décidez de faire ce challenge un jour.


Les grands principes de la frugalité

Les grands principes sous-jacents de la frugalité sont pour moi au nombre de 3:

L’efficacité. Pardon de rentrer dans les détails, mais l’efficacité est  la capacité de produire le maximum de résultats avec le minimum d'effort et/ou de dépenses. Donc on fait du mieux qu’on peut avec les moyens qu’on a. Que vous l’appliquiez à la cuisine ou à la gestion de votre garde-robe, l’efficacité fait indéniablement partie d’une bonne vie frugale. L’efficacité fait aussi appel à la notion de fonction. Un appareil électroménager qui  a 5 fonctions est plus efficace que 5 appareils qui n’ont qu’une fonction chacun.

Le minimalisme : le minimalisme est une simplification extrême…de quoi? Bien de tout. Des processus, de la décoration, des biens matériels, des couleurs…etc. Avoir moins implique acheter moins. Acheter moins, implique moins dépenser. Acheter moins force aussi à acheter mieux.

L’argent et faire des économies : bien sûr que l’argent est une partie indéniable de l’équation. Certaines personnes vivront de manière frugale par nécessité, d’autres par choix de vie. Mais le résultat est le même : une réduction des dépenses au minimum.

Appliquer la frugalité à sa vie n’est pas compliqué. Du moins pas quand on a consciemment envie de devenir matérialiste. Je sais de quoi je parle : il y a encore quelques années, j ‘avais encore tellement de vêtements que je n’avais pas à faire de machine pendant un mois (sans remettre les mêmes vêtements deux fois!). Bon, pour autant, il ne suffit pas de jeter 3 t-shirts à la poubelle. Pour un réel effet, il faut penser consciencieusement aux dépenses et à leur utilité. Pour illustrer mes propos, je vais parler de ce que je fais ou ne fais pas pendant ce mois de challenge frugal.

Devenir frugaliste en 3 règles

La première règle que je m’impose, c’est de limiter les dépenses non-essentielles. Par là, je veux dire celles qui ne sont pas liées à ma survie.  Les frais fixez comme le loyer, la facture internet ou les courses alimentaires sont inchangées. Mais celles qui s’apparent plus à un petit plaisir sont réduites. Pour moi, il s’agit de café par ci par là, de courses par gourmandise alors que je n’en ai pas besoin, ou encore de vêtements d’occasion. Je pense que pour devenir frugal, il faut vraiment être à l’aise avec le fait de ne pas toujours avoir ce dont on a envie. Il faut être à l’aise avec le fait d’être mal à l’aise. Tant que vous ne mourrez pas de faim, c’est que vous êtes sur la bonne voie. 

Je ne veux pas paraître moralisatrice. Je pense que c’est important que chacun fixe son seuil de tolérance et les situations qu’il est prêt à accepter. Parfois, vous ne voyez pas comment vous pouvez refuser un verre avec vos collègues alors que vous en avez vraiment envie, ou que vous sentez que vous allez rater une occasion importante. Le but n’est pas non plus de se dégoûter du minimalisme et ne plus vivre. Commencez par être plus prudents avec vos dépenses, et faites les choses qui vous importent le plus. À l’inverse, dites non à ces choses qui vous sont égales et refusez de consommer sans en profiter.

À voir : Vivre le frugalisme en 5 principes

Faire ses comptes

La deuxième règle que je m’impose, c’est de faire les comptes tous les jours. Je le fais déjà à la base, mais pour s’initier à la bonne gestion financière, c’est un exercice pas mal qui vous fera prendre conscience réellement de ce que vous dépensez. Si vous arrivez à faire le challenge avec un(e)ami(e), c’est encore mieux pour être redevable et ne pas oublier. 

La troisième règle de ce mois est de se débarrasser de tous les objets qui n’ont plus leur place dans votre vie. Certains devront faire un grand tri. Pour moi, ça a commencé par la garde-robe où il me restait une dizaine de vêtements et d’accessoires à enlever et à mettre sur des sites de vente d’occasion. Puis, j’ai trié mes cosmétiques, médicaments, accessoires de beauté, etc…et j’ai transformé 5 tiroirs en 2 petites boîtes. Quand vous commencez à vous demander « dans quelle situation je peux utiliser cet objet? », c’est que l’objet est déjà probablement inutile. 

À lire: 6 Manières dont vous gaspillez peut-être votre argent

J’ai aussi trié mes objets électroniques et cables  en touts genres et réduit au minimum. Si ça peut vous aider, l’astuce que j’utilise c’est d’avoir une boîte spéciale « déchetterie » près de mes poubelles et une boîte « dépôt-vente ». Ça m’encourage à trier au fur et à mesure. Je dois avouer aussi que ce qui me motive, c’est d’avoir de l’argent grâce aux objets que je vends, afin de payer les nouvelles choses que je veux. 

La frugalité reste une question de bon sens selon moi. On doit profiter d’avoir une vie où on peut vivre dans l’abondance pour essayer de vivre avec peu. Certains n’ont pas ce choix. La vie frugale, c’est aussi faire des choix conscients et ne plus suivre les sirènes de la consommation. 


Si tu as aimé cet article, épingle le sur Pinterest en survolant l'image.


 

Posted on Un commentaire

L’influence de Vos Amis sur Votre Argent

Influence des amis argent

Les amis et l’argent…ça ne peut pas être un article super positif. Je vais vous expliquer pourquoi vous n’avez pas tout à fait tort, et comment faire attention à l’influence de vos amis sur vos dépenses, vos comportements d’achat, ou encore vos projets de vie.


Okay vous savez qu’on ne choisit pas sa famille….mais on choisit ses amis. Vous ressemblez également aux 5 personnes que vous fréquentez le plus. Ce n’est pas qu’en terme de comportement, mais c’est aussi dans la manière de penser et de gérer votre vie. Vous n’avez qu’à observer les gens « riches » qui fréquentent également d’autres gens riches. C’est prouvé que vous ferez des efforts à la hauteur de ceux de vos amis. 

Pour en revenir à l’argent, comment pensez-vous que ça vous influence par rapport à vos amis? Et comment y remédier. 

Habitudes et dépenses de vos amis

Oui, abordons le plus évident : les comportements dépensiers de vos amis. Si vous avez l’impression de toujours devoir consommer quand vous êtes avec vos amis, nous avons un petit problème. Que ce soit l’alcool dans les soirées, ou les vêtements lors des virées shopping, vos amis ne comptent pas. Et vous non plus. Si la plupart de vos sorties impliquent de consommer, vous vous sentirez toujours obligé de dépenser pour passer un moment agréable. 

La solution ? Demandez. Proposez un pique-nique, ou un simple apéro où chacun apporte un aliment de son choix. Ne vous sentez pas obligé de dépenser pour profiter. Il y a sur internet des milliers de recettes en 3 ingrédients à faire en 5 minutes top chrono. Vous en avez marre de dépenser dans de l’alcool? Proposez des cocktails maison, pas cher, et utile pour faire connaître vos talents culinaires. La plupart des gens ne conçoivent même pas ce genre d’idées avant qu’on leur suggère.

À lire : Les comportements qui affectent vos finances.

Les attentes des autres

Il y a aussi les dépenses que l’on fait de manière inconsciente; celles qui nous font acheter pour ressembler à nos amis. Par exemple, si toutes les membres d’un groupe vont à la salle de sport, ne pas être inscrit peut vous faire vous sentir exclu(e). Ce qui va vous pousser à faire pareil, alors que vous n’aimez peut-être pas cette activité. Vous constaterez qu’il peut s’agir d’activités bénéfiques contrairement à boire et faire du shopping. Ce qui va davantage nous pousser à croire que vous faites aussi quelque chose de bien.

La vérité, c’est que personne ne devrait dépenser son argent dans une activité qui ne lui apporte pas de valeur. Nos critères pour définir la valeur d’une activité sont tellement différentes qu’il est impossible de partager les mêmes goûts avec tout le monde. Ne vous sentez donc pas obligé de sortir de l’argent pour appartenir à un groupe. En fin de compte, vous avez tout à perdre à agir ainsi : financièrement comme personnellement.

Projets de vie

Tout comme ce que vous faites pour copier les actions de vos amis, vous vous retrouverez aussi à copier leurs ambitions. Vous allez peut-être commencer à trouver « normal » d’avoir les mêmes types de projets. Vos amis veulent faire le tour du monde tant qu’ils sont jeunes. Vous essayez de vous convaincre qu’ils ont raison. Au fond de vous, vous aviez juste envie de vous poser…mais vous vous demandez s’ils ne savent pas plus que vous.

Ce genre de logique est très commun. Rappelez-vous, on ressemble au 5 personnes qu’on fréquente le plus. Si vos amis ont peu d’ambition, ou s’ils ont des projets qui ne sont pas financièrement intelligents, vous allez vous embarquer dans le même genre de chose avec eux sans trop remettre leur parole en question.

Vous pouvez bien sûr faire l’effort de suivre vos projets, vos idées, vos principes. Écrivez-les si vous pensez que vous pouvez les perdre de vue. 

À lire : Le planner qui va vous donner envie de gérer vos finances

Vous l’aurez compris, vos amis ne sont pas toujours bons pour vos finances. Même si humainement, je ne doute pas que de soient des gens sympas, et cool, il faut dissocier leurs décisions de vos décisions pour tirer le meilleur de cette amitié. Mon but n'est pas de faire de vous un(e) vieux/vieille aigrie riche et sans amis, mais c'est surtout de vous permettre de choisir vos amis et vos activités en ayant conscience de leur influence sur votre vie.

Pour aller plus loin:

money bliss planner
Le Money Bliss Planner
Posted on Un commentaire

Comment S’habiller Pour Être Plus Productif

 

 Pourquoi il est important de bien s’habiller? La tenue vestimentaire n’est pas la chose à laquelle on pense en premier quand on cherche à s’améliorer de l’intérieur. Pourtant, elle joue un rôle fondamental dans la manière dont on se sent dans notre tête et dans notre corps. J’ai pu sérieusement voir la différence dans mon comportement quand j’ai voulu investir un peu plus d’efforts dans mes habits.  J’ai pu être plus productive, je vous explique tout sur ce principe.


La première chose qui me vient en tête quand on me dit « Il faut bien s’habiller, même à la maison.. » c’est une image d'un peignoir en satin et des pantoufles en moumoute. 

Pendant mes études, j’ai toujours fantasmé sur le combo tailleur-escarpins comme dans les films. En réalité, je pouvais aller travailler en jogging, personne ne me dirait rien. Je ne l’ai jamais fait, mais bon j’ai étudié l’idée. Disons que pendant toutes ces années, je n’ai pas forcément investi dans mon style. En restant un minimum pro, je m’habillais plus pour le confort. Maintenant que je travaille plus souvent à la maison, j’avais commencé par m’extasier à l’idée de travailler en pyjama toute la journée.

Après un certain temps, j’ai réalisé que je me sentais molle et moche à chaque fois, et que je ne savais plus comment m’habiller. Qui plus est, mon chignon (que je fais avant de me doucher) reste intact jusqu’à l’heure du coucher. Je pense qu’on peut tirer le signal d’alarme à cette étape. En fait, je ne m’habillais plus de la manière dont je me sentais. 

Après cette expérience, je trouve qu’il est indéniable que les vêtements peuvent changer l’image que vous avez  de vous-même. Quelque part, c’est un cercle vertueux. Vous appréciez qui vous êtes, et comment vous vous sentez, vous vous habillez bien pour le refléter, et vos vêtements vous aident à vous sentir vous-même.

Si j’avais à aider quelqu’un à s’en rendre compte, et à faire plus attention voici les conseils que je lui donnerais:

1. On Trie, On Jette, On recommence

Il faut commencer par éliminer tous ces vêtements qui sont confortables mais moches. J’avais des dizaines de pulls amples et recouverts de bouloches que je mettais sans réfléchir. J’espérais au fond que les gens allaient trouver ça normal. Peut-être que c’était le cas, mais quand j’avais ce genre de vêtements, je ne me sentais jamais crédible et j’essayais d’être la plus discrète possible. 

Il faut aussi se débarrasser de ce que tu utilises comme « homewear » . Ce sont juste des vêtements immondes que tu ne mets plus depuis la 6ème. J’avais des dizaines de pulls amples, des t-shirts confortables mais moches que je ne voulais pas jeter « au cas où… ». Je me rends compte que quand je devais choisir un vêtement pour la journée, je prenais automatiquement celui qui avait le moins de valeur à mes yeux.

2.Mignon mais confortable 

Hey on est en 2018, et le confort n’exclut pas l’esthétisme. En plus, la mode des vêtements amples ne fait que se prolonger. Mais il faut déjà s’équiper de ces vêtements qui ont des coupes plus moderne. Ils sont volontairement amples (et surtout bien coupés) contrairement au pull de ton mec en mode XXL.

Il n'est pas nécessaire de dépenser une fortune. Il y a clairement un choix de qualité à faire vs. quantité.

À lire : Comment j'ai cessé de dépenser tout mon argent dans des vêtements.

#3. Oser S’habiller 

Je sais que c’est dur d’oser mettre ses pièces les plus pétantes pour une sortie normale ou pour la maison. Mais le constat est que ça te rend plus productif.

Je me sens plus éveillée, plus moi-même (j’ai envie de conquérir le monde…haha ok on va s’arrêter là). Non, mais plus sérieusement, à chaque fois que j’ose mettre une belle tenue, je me dis que c’est la manière dont j’aimerais m’habiller dans ma vie idéale. Je suis donc en train de mimer les conditions de cette vie dont je rêve afin d’attirer les bonnes ondes, (cf. la loi de l’attraction SVP!).

Maintenant, vous commencez à voir la subtile différence entre s’habiller comme on se sent VS. S’habiller comme on aimerait se sentir. Pour savoir comment vous devriez vous habiller, il n’y a rien de plus à faire que d’observer autour de soi. Quand vous voyez une personne bien habillée qui reflète la confiance et le pouvoir, cherchez à décortiquer ce qu’elle porte pour pouvoir vous en inspirer. 

Enfin, s’habiller comme on se sent, c’est avant tout une question d’habitude. Si vous ne mettez pas cette habitude en place au quotidien, vous aurez peu de chances de voir les bénéfices. 

Pour développer votre confiance en vous, j'ai créer une formation spéciale qui comprend également la partie vestimentaire : par ici.

 

Vivre intentionnellement, c’est avant tout une question de volonté. Si tu le laisses aller, tu n’as pas le moyen de mettre tout ton potentiel en avant. Bien s’habiller, ce n’est pas superficiel, car ça influence la manière dont on se sent, et notre estime de nous-même. S’habiller confortablement n’exclut pas le style, et il n’est pas nécessaire de faire ce genre de concession de nos jours. 

 

Posted on Laisser un commentaire

Dave Ramsey et Sa Stratégie Financière

Si vous vous intéressez aux finances personnelles, vous avez sûrement déjà entendu parler de Dave Ramsey.  Ce businessman et entrepreneur américain est extrêmement connu outre-manche pour son travail sur les finances personnelles. Il anime le Dave Ramsey Show qui est à la fois un podcast et une émission live sur Youtube.

La raison pour laquelle je voulais parler de Dave Ramsey, est que je trouve son approche très pertinente. Il a développé une méthode de gestion des dettes la “debt snowball” qui a fait ses preuves depuis longtemps.

La première chose que j’aime dans son approche, c’est le fait qu’il recommande des “baby steps”. Littéralement “des pas de bébé”. C’est l’approche que je préconise également : des petits pas maintenus sur la durée ont un énorme effet positif.

Voyons à présent ce qu’il recommande.

#1. Mettre 1000 € en fond d’urgence de côté

Depuis le temps que je vous parle de fond d’urgence sur ma chaîne, vous savez déjà de quoi il s’agit. Si vous découvrez seulement maintenant, c’est en fait un fond fait spécialement pour les imprévus de la vie (urgentes uniquement!) : voiture qui tombe en panne, clés perdues, urgence médicale. Bref, toutes ces choses qui peuvent être qualifiées d’incident et qui ne peuvent pas être déduites de nos revenus mensuels. Avoir un fond d’urgence n’est pas un luxe, c’est une nécessité absolue pour devenir financièrement responsable.

#2. Payer toutes les dettes avec le “Debt Snowball”

Le “Debt Snowball” (comprendre boule de neige des dettes) est une des méthodes qui a fait la célébrité de Dave Ramsey. Cette méthode de remboursement des dettes consiste à contribuer mensuellement la plus petite somme possible vers chacune des ses dettes. (mais il faut TOUTES les rembourser mensuellement). Ensuite dès que vous avez un peu d’argent en plus, vous l’utilisez pour rembourser la plus petite dette que vous avez. Ce principe vise à motiver les gens à traiter leurs dettes le plus rapidement possible. Il y a souvent aussi un fort taux d’intérêt sur des petits prêts, c’est une raison de plus pour les rembourser en premier.

#3. Mettre 3-6 mois de frais de vie de côté

Au delà du fond d’urgence, il faut absolument avoir des économies qui devront durer plus longtemps que les frais d’urgence. Prenons par exemple un licenciement : vous aurez besoin de plusieurs mois d’économies le temps de retrouver un travail. Il faut donc déjà connaître vos dépenses mensuelles, puis multiplier cette somme par 3,4,5, ou 6 si possible.

#4. Investir dans sa retraite

Il est clair que cette règle ne s’applique qu’en partie en France, car nous cotisons déjà pour la retraite. Par contre, au moment où j’écris ce post, l’âge estimée de la retraite en France pour quelqu’un qui a 25-30 ans en ce moment est de 68 ans. Cet âge parait improbable, mais est bien vrai. Il n’y a pas de certitude de toucher cette somme lorsque nous serons à la retraite. Il est donc important de penser à sa retraite dès maintenant. Dave Ramsey recommande d’investir 15% de ses revenus dans sa future retraite, que ce soit dans des fonds privés ou un compte privé spécialisé.

#5. Préparer l’étude des enfants

Même si vous n’en êtes pas encore à ce stade, l’étude des enfants est un des coûts les plus élevés dans la vie d’un parent. Beaucoup se rendent compte de l’impossibilité de financer des études bien trop tard, souvent quand l’enfant est déjà à la fin de son adolescence. Si c’est quelque chose qui vous parle, pensez à mettre de côté dans ce but dès que vous avez remboursé toutes vos dettes.

#6. Finir le paiement de la maison le plus tôt possible

Le titre de ce paragraphe est assez parlant. Selon le moment où on l’achète, rembourser le prêt immobilier le plus vite possible semble être très important. La somme empruntée cessera alors d’être un fardeau et laissera la place au financement d’autres projets.

#7. S’enrichir et Donner en Retour

Dave Ramsey estime qu’une fois qu’on a payé sa maison et les études des enfants, on ne peut que continuer à s’enrichir. Mais pas que finalement, car il recommande aussi de redonner cet argent et de l’investir dans les causes qui valent le coup.

Posted on Un commentaire

Le Planner Qui Va Vous Redonner Envie de Gérer vos Finances

Que se passerait-il si vous aviez un décompte en temps réel lors de vos achats? (Un peu à la façon des Reines du Shopping, j’ai envie de dire ). Est-ce que vous dépenseriez de la même manière?. Je sais que je serai probablement tentée d’en dépenser le moins possible. 

Même si ce n’est pas prêt d’arriver, c’est troublant de constater que plus de la moitié des français ne font jamais leurs comptes, ni n’ont un système de gestion qui leur permet de dépenser à la hauteur de leurs revenus. Les conséquences sont assez importantes : endettement, surconsommation, difficultés financières…la liste est longue. Beaucoup se réveillent au milieu du mois avec tout juste de quoi manger en se demandant « Mais où est passé mon argent? ». 

Pour bien gérer son argent, il faut savoir où va son argent. C’est une règle fondamentale des finances personnelles, qui est applicable à tous. L’autre règle fondamentale est un peu plus subtile : c’est d’être capable de dire à n’importe quel moment combien d’argent on a sur son compte (sans aller le consulter bien sûr!).

La plupart des gens ne prennent pas de temps pour noter leurs dépenses. Or, c’est l’étape zéro de la prise en main de ses finances. Malgré une vie qui bouge, il est primordial de prendre au moins 10 minutes chaque semaine pour faire le point. Suivre son argent permet :

  • De dire pour quel poste on dépense trop 
  • Quels sont les frais réels pour chaque poste par rapport aux frais estimés
  • Quelles dépenses auraient pu être évitées

J’ai longtemps réfléchi, et comme je crée constamment du contenu sur l’éducation financière, j’avais envie d’aider les gens et mes abonnés à faire ce premier pas dans leur vie financière.

 J’ai donc le plaisir de vous annoncer que j’ai créer mon tout premier planner financier que j’ai appelé le Money Bliss Planner.

Ça m’a pris des dizaines d’heures de travail pour concevoir LE planner parfait.

J’ai testé différents formats .

Mes critères étaient:

-La simplicité  : hors de question de devoir aller apprendre des compétences en plus pour l’utiliser.

-La rapidité : plus de calculs à la main! Tout se fait tout seul.

-La praticité : un format dématérialisé pour garder ses infos au même endroit.

Vous savez comme j’accorde une grande importance à l’éducation financière, et créer le Money Bliss Planner m’a apporté beaucoup de satisfaction personnelle.

Ce planner peut-être très utile pour vous si :

  • Vous n’utilisez aucun outil pour suivre vos finances.
  • Vous avez tout juste de quoi finir ton mois, et vous ne savez pas où va votre argent.
  • Vous voulez comprendre vos dépenses pour mieux gérer votre argent.
  • Vous avez envie d’être plus responsable avec votre vie financière, en gérant mieux votre argent.
  • Votre éducation financière fait partie de vos bonnes résolutions.
  • Vous avez un futur projet qui implique des grosses sommes d’argent, et vous aimeriez commencer à vous y préparer.
  • Vous avez juste envie de faire les choses bien.

Le Money Bliss Planner contient surtout 15 onglets très importants:

  • Un Tableau de bord pour avoir une idée de ses finances en un coup d’oeil.
  • 3 onglets pratiques pour suivre son épargne, ses frais fixes et ses informations bancaires.
  • 12 onglets, dont un par mois pour suivre ses dépenses de près tout au long de l’année.

Ce que je n’ai pas dit, c’est qu’il est possible de suivre des dépenses par catégories et donc de mieux comprendre ces domaines où on dépense beaucoup!

Vous pouvez utiliser l’outil sur Excel ou sur Mac bien entendu!

Il ne tient qu’à vous pour prendre vos finances en main dès aujourd’hui!

Posted on Un commentaire

Comment J’ai Cessé de Dépenser Tout Mon Argent Dans les Vêtements

argent vêtements

J’ai été pendant plusieurs années accro au shopping. Si cette phrase ne vous est pas inconnue, elle laisse penser que j’ai pu faire des changements dans ma vie, qui m’ont aidée à devenir plus raisonnable. Mais pour que cette histoire ne devienne pas une caricature, je dois me pencher sur le contexte dans lequel j’étais.

Je n’ai jamais eu une enfance gâtée, et mes parents ne m’offraient des vêtements que lors des grandes occasions. Cela ne m’a jamais semblé étrange, parce que c’était le cas de toutes mes amies. En allant étudier à l’université, et en étant pour la première fois seule, avec une carte bancaire, je n’avais plus besoin de la permission de mes parents pour acheter, et je n’ai pas fait les choses à moitié.


Les tentations

À l’époque, je me coutais assez peu cher en terme de nourriture et de loyer, et je bénéficiais en même temps de l’allocation logement pour les étudiants. J’avais donc un budget assez confortable. Le plus grand piège qui se présentait à moi, était la possibilité d’aller faire mes courses au centre commercial. C’était d’ailleurs vraiment un hasard que j’habite si près.

Cela voulait dire que chaque semaine était une opportunité pour aller faire la bonne dizaine de magasins à la recherche de promos. J’ai honte, mais j’achetais des vêtements pas chers, de mauvaise qualité, des chaussures made in China fixés à la colle, des bijoux fantaisie qui allaient à la poubelle trois mois après…Bref, rien ne m’arrêtait.

À la fin de mes trois ans d’études, j’avais assez de vêtements pour ne pas avoir à faire de lessive pendant plus d’un mois (et sans remettre les mêmes vêtements plus d’une fois). Oui, oui, je ne rigole même pas. Mes amis de promos me demandaient comment je faisais pour ne « jamais mettre les mêmes vêtements ». 

J'ai rien à mettre

Juste avant de commencer à travailler, je devais faire un tri en préparation de mon déménagement. Et c’est en contemplant mes vêtements cheap, que je me suis demandé « mais qu’est-ce que je vais bien pouvoir mettre pour aller travailler? ». La réponse, cruelle sur le moment, était qu’il fallait se débarrasser de pas mal de choses : vêtements de mauvaise qualité, vêtements trop « jeunes », vêtements pas assez sobres….essentiellement des choses qui ne correspondaient plus à ma nouvelle vie de jeune employée.

Cet été là, je me suis suis débarrassée de plus de la moitié de mes vêtements avec beaucoup de regrets, et depuis j’ai appris ma leçon! L’achat des vêtements m’a coûté aussi très cher en argent : je dépensais facilement une centaine d’euros tous les mois à acheter des tops à 5€…Si j’avais mis cet argent de côté, j’aurais probablement économisé quelques milliers d’euros sur trois ans selon mes calculs. Je le regrette amèrement, d’autant plus que j’étais dans le rouge pendant un an, lors de ma 4ème année d’études, et j’aurais bien eu besoin de cet argent.

Mes leçons

Aussitôt que vous achetez un vêtement (je dirai même dès que tu cliques « valider » en payant), votre vêtement ou vos chaussures ont déjà perdu de la valeur. Même si vous voulez les revendre neufs, vous ne pouvez pas les vendre au même prix qu’en magasin, car ça devient un objet d’occasion (même si jamais mis!).

Une garde-robe efficace doit comporter plus de basiques que de pièces trop stylisées. La neutralité permet de jouer avec le style. En revanche une pièces trop typée n’a de fonction que dans quelques situations.

Un vêtement en promo/cheap coûte cher. En fait, il va s’user plus vite, et va devoir être remplacé plutôt rapidement.

Vous n’avez pas besoin d’acheter un vêtement super cher pour qu’il soit beau. Il faut cibler des marques en milieu de gamme qui proposent des pièces basiques mais chics.

Si vous voulez savoir où j’achète mes vêtements : sur VINTED, mais aussi chez  COS, NEXT…pour le casual chic nécessaire pour aller travailler.


Si vous avez aimé cet article, épinglez-le sur Pinterest en survolant l'image.


EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Posted on 3 commentaires

Comment Gagner Un Revenu Complémentaire

revenu complémentaire

Vous vous êtes sûrement déjà demandé comment faire pour gagner un revenu complémentaire? . Et cela afin d’arrondir les fins de mois. Ou de pouvoir partir en vacances, ou tout simplement pour être plus confortable financièrement.

Sachez qu’il n’est pas nécessaire de trouver un deuxième boulot pour gagner ce revenu complémentaire. Au contraire, il vous suffit juste de dédier quelques heures par semaine à certaines activités qui peuvent vous rapporter quelques centaines d’euros par an.

Découvrez dans la vidéo, les différentes choses que vous pouvez faire pour gagner ce petit plus financier qui peut faire une différence.

À lire aussi : 6 Manières dont vous gaspillez peut-être votre argent sans le savoir

EnregistrerEnregistrer

Posted on Laisser un commentaire

Comment Bien Gérer L’argent en Couple

 

Voilà un sujet bien problématique, qui n'est pas forcément sans tabous. L'argent est un sujet de conflit dans beaucoup de couples, à différentes étapes de la vie. Il est toutefois possible de partir du bon pied, ou de rétablir des bonnes bases pour bien gérer les finances ensemble.

Le système de gestion va dépendre de la vie de couple (s'il en existe ou pas), les besoins, et les méthodes de gestion de chacun.

Se marier par exemple va représenter des défis financiers supplémentaires pour le couple, et va nécessiter des ajustements. Il est important de comprendre que l'amour ne permet pas de se mettre à l'abri financièrement au niveau individuel. Il est donc très important s'apprendre à être solide à ce niveau.

Je vous donne plein d'infos dans ma vidéo ci-dessous.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Posted on Un commentaire

Comment Gérer Votre Budget Beauté

budget beauté

Comment gérer votre budget beauté, et ne pas gaspiller votre argent sur des produits inutiles?

Le plus important, c’est d’être informé des produits et de leurs fonctions. Certains produits n’ont aucune efficacité. Il est difficile de nos jours de savoir faire la différence entre un produit qui n’est que là pour le marketing et un produit efficace.

Voilà donc mes meilleures astuces qui peuvent vous aider à plus réfléchir à ce que vous achetez.

À lire : Comment j’ai cessé de dépenser tout mon argent dans les vêtements

À regarder : Ce qu’il faut savoir pour gérer son budget beauté

EnregistrerEnregistrer

Posted on Laisser un commentaire

Refaire la Déco de la Salle de Bain Avec Moins de 50€

 

Métamorphoser la salle de bain avec un petit budget? C'est possible! Cela en y allant méthodiquement.

En partant du principe qu'il faut aborder la décoration via l'usage, on s'occupe de ses besoins en premier, et on évite les dépenses superficielles. Chaque meuble, chaque objet doit avoir une fonction utile (stockage, entreposage, etc...). Une fois que les fonctions sont bien cernées, il faut ensuite trouver des matériaux et des objets qui vont remplir ces fonctions à un coût faible.

Dans la vidéo, je vous explique toutes les étapes suivies afin que vous puissiez procéder de la même manière chez vous.

EnregistrerEnregistrer